Mis à jour : mai 15

Bonjour à toutes et tous. Le gouvernement nous autorise à reprendre le travail. Les séances peuvent reprendre pour les plus de 15 ans uniquement. Seuls les patients déjà en cours de suivi seront reçus, pour une première consultation ou une reprise de suivi avec plus de 3 mois d'interruption vous serez placés sur liste d'attente et recontactés dès qu'un créneau sera libéré.  L'épidémie est toujours d'actualité et le risque d'être contaminé(e) et contagieux/euse est toujours très présent. C'est pourquoi, je vous incite à rester chez vous le plus possible. Vous avez donc le choix entre des consultations en présentiel ou par vidéoconférence. En consultation au bureau, certaines mesures sont requises. ​

  • Vous devrez venir équipé(e) d’un masque. Lavable ou jetable, peu importe, tant que vous en avez un. J’en porterai un moi-même. (Cliquez ici pour un tutoriel afin de créer un masque réutilisable).

  • Une seule personne à la fois sera autorisée à pénétrer dans le bureau, merci de ne pas venir accompagné(e), même pour une consultation de couple.

  • L’espace entre nos fauteuils sera légèrement espacé pour maintenir une distance d’environ 1,50 mètres et une vitre en plexiglas sera installée sur le bureau entre vous et moi.

  • Le règlement de la consultation se fera uniquement par carte ou virement bancaire. Possibilité de régler d'avance en utilisant ce lien.

  • Les rendez-vous seront d’une durée de 45 minutes et non plus d'1 heure. Ceci me permettra d’aérer le bureau entre chaque consultation et de désinfecter le fauteuil.

  • Exceptionnellement, je vous demanderais de ne pas occuper la salle d’attente et de patienter sur le parking à l'arrière du bâtiment dans votre véhicule afin de vous faire entrer par la fenêtre du bureau.

  • Je vous demanderais également d'arriver à l'heure précise du rendez-vous et pas en avance afin d'avoir le temps de bien aérer les locaux.

  • Dans la mesure du possible, merci de ne pas utiliser les toilettes, sauf envie pressante évidemment.

  • Du gel hydroalcoolique sera à disposition dans mon bureau et vous serez invité à l’utiliser en entrant et en sortant

Enfin, je maintiens la possibilité de choisir la téléconsultation, il vous suffit de prévenir les secrétaires lors de la prise de rendez-vous et de leur laisser votre adresse mail afin que je vous envoie un lien vers l'application à utiliser.  ​ Je me verrais dans l'obligation de refuser l'accès au cabinet à toute personne ne respectant pas les règles sanitaires. ​ Si vous avez le moindre symptôme (même un petit rhume), je vous invite à reporter votre rendez-vous ou à préférer la téléconsultation car je suis en contact avec des personnes qui ont peu de défenses immunitaires. ​


Pour les consultations enfants

de 3 à 14 ans, je vous tiens très vite informé(e)s de la reprise des consultations. ​

​ Merci de votre compréhension, courage et à très bientôt !


44 vues

Il s'agit de l'acronyme de "Eye-Movement Desensitization and Reprocessing".

En français : Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires - mais DRMO c'est quand même moins joli.


En gros, il s'agit de ne plus souffrir d'un événement traumatisant vécu dans notre passé et qui n'est toujours pas digéré aujourd'hui. Cela crée des symptômes difficiles à supporter dans notre vie quotidienne alors que l'événement a eu lieu il y a plusieurs années.


Cela peut s'agir d'un traumatisme tel qu'on l'imagine : Décès, accident, agression, braquage, cambriolage, viol, lynchage etc.


Mais cela peut également agir sur les traumatismes qui n'en paraissent pas au premier abord : paroles ou comportements blessants d'un proche, isolés ou répétés dans le temps, mauvaise expérience passée, premier échec, rupture sentimentale etc.


De tout cela découlent des cercles vicieux où l'échec, la peur, l'angoisse ou la tristesse ne cessent de se reproduire encore et encore.


Je me suis amusée à créer un diaporama qui explique le fonctionnement de cette technique thérapeutique. J'espère que cela vous permettra de comprendre davantage comment tout cela fonctionne. N'hésitez pas à mettre pause si ça va trop vite :)





Bien entendu, il ne s'agit pas d'une technique miracle qui fonctionnerait comme par magie en une seule séance.


Chaque personne étant différente, le temps que prendra le processus de cicatrisation variera d'une personne à l'autre.


De plus, une bonne préparation est nécessaire avant de commencer les mouvements oculaires, c'est pourquoi plus vous serez en confiance avec votre thérapeute, mieux la technique pourra vous aider.


N'hésitez pas à vous renseigner par vous-même sur internet et à m'en parler lors de nos séances si vous pensez que cette technique thérapeutique peut vous intéresser.

95 vues

Mis à jour : juil. 6


Savez-vous à quoi sert un fusible ?




Fusible

nom masculin Petit fil d'un alliage fusible qu'on interpose dans un circuit électrique pour protéger une installation, un appareil.


"Le coupe-circuit à fusible (souvent simplifié en fusible) est, en électricité et en électronique, un organe de sécurité dont le rôle est d'ouvrir un circuit électrique lorsque le courant électrique dans celui-ci atteint une valeur d'intensité donnée pendant un certain temps"

Cette superbe invention permet donc de couper l'électricité dans un logement qui en subit une surcharge. S'il n'y avait pas de fusible, l'électricité continuerait de se propager et il y aurait de grandes chances pour que toute la maison prenne feu.


Chez les êtres humains, le fusible c'est la crise

Cela peut se manifester sous la forme :

  • De crises d'angoisses / de panique

  • De crise de colère / de nerfs

  • De pleurs

  • D'abus d'alcool / de cigarettes / d'autres substances

  • De comportements à risques

  • ...


Ce n'est pas pour rien qu'on appelle ça "pétage de plomb".


L'un des exemples les plus fréquents est la crise de panique.

Il s'agit de symptômes physiques incontrôlables qui, par effet de surprise, provoquent chez la personne qui en souffre la pensée irrationnelle : "Je vais mourir".


Les symptômes peuvent être :

  • Hyperventilation, sensation de manquer d'air, asthme

  • Tachycardie, le cœur qui bat très vite

  • Étourdissements, sensation de tournis, de perte de conscience, de perte d'équilibre

  • Malaise vagal

  • Migraine intense

  • Tremblements

  • Sueurs froides ou bouffées de chaleur

  • Transpiration

  • ...

Rien de très agréable en somme...


C'est généralement à cause (ou grâce) à ces symptômes que de nombreuses personnes passent le pas de faire appel à un professionnel.

La demande principale est : "Faites-les partir."

Or, demander à ce qu'on retire les attaques de panique reviendrait à demander à un médecin "Faites que mon corps arrête de digérer les aliments". Ce serait absolument contre-nature et impossible.


Attention, je ne dis pas qu'on devra vivre toute la vie avec ces attaques de panique.

Je dis juste qu'elles sont là pour une bonne raison et que cette raison est plus importante que la crise elle-même.


Ces crises sont en réalité la solution qu'a trouvé votre corps pour vous aider au mieux à faire face à un problème... ce n'est donc pas le problème.

Votre corps et votre esprit sont intimement liés l'un à l'autre. Des signes avant-coureurs ont fait leur apparition bien avant la première crise mais vous n'avez pas pu les écouter, sinon la crise n'aurait pas eu lieu d'être.


Cela pouvait être :

  • Des douleurs corporelles

  • Des pensées négatives sur les autres, le monde, les choses, les événements...

  • La sensation de subir les choses, de ne pas être libre, d'être obligé(e), de ne pas avoir le choix

  • Des sautes d'humeur notamment envers les personnes que vous aimez les plus ou qui ne vous ont rien fait 

  • Difficultés à l'endormissement ou à avoir un sommeil réparateur


Il est donc primordial lorsque l'on souffre de ces crises, de trouver quelle est ou quelles sont leurs utilités premières :

  • Je n'ai jamais sur dire non

  • Je n'arrive pas à dire ce que je pense réellement

  • Je me sens bloqué(e) dans une situation / dans ma vie

  • Je ne me sens pas compris(e)

  • Je ne pense pas mériter d'être heureux/heureuse

  • Je suis entrain de tirer sur la corde et je n'ai plus d'énergie

  • Je ne sais pas comment gérer mes émotions / mes relations aux autres

  • J'ai envie de changer de job/de conjoint(e)/de vie mais je n'ose pas

  • J'ai l'impression d'être faible et à la merci de manipulateurs autour de moi

  • J'ai vécu un événement traumatisant qui a réveillé en moi des douleurs passées

  • ...

Cette liste n'est qu'un aperçu de ce qui peut se cacher derrière une crise.


On retrouve toutefois assez régulièrement chez les personnes qui en souffrent un manque d'affirmation de soi, d'estime de soi, une envie de tout contrôler, une peur intense de l'échec et un perfectionnisme élevé.

Petit aparté :


Ce n'est pas pour rien que l'épuisement professionnel s'appelle un burn-out (burn = brûler). Le fusible a subit une trop forte charge mentale de manière prolongée et a donc fini par brûler.

Ainsi, plutôt que d'essayer à tout prix de retirer vos crises, remerciez-les, et cherchez leur utilité afin de travailler dessus. Ainsi, le fusible ne sera plus jamais surchargé, cela signifie donc : plus de pétage de plomb.


"Remercier mes crises ? On voit que ce n'est pas elle qui les vit au quotidien ! Elles arrivent sans prévenir, il n'y a rien de tout ça dans ma vie, je suis sur mon canapé, tranquille, et PAF !"


Oui, lorsque les plombs sautent, on ne comprend pas toujours pourquoi. Il y a une réaction à retardement qui peut se mettre en place, et ce, justement lorsqu'on relâche la pression. "Tiens, je vais trop bien, ce n'est pas normal..." . Votre corps est continuellement sous tension et la moindre petite pensée d'une microseconde peut être à l'origine de la panne.


Vous savez que j'aime les exercices et les outils, alors, tout de même, pour ne pas vous laisser sans rien, voici une petite technique qui permet de soulager les grosses crises.


Dr Emmanuel CONTAMIN sur PepPsy



 
  • Google Adresses Icône sociale

©2019 by Alicia Petrini. Proudly created with Wix.com