• Google Adresses Icône sociale

©2019 by Alicia Petrini. Proudly created with Wix.com


Savez-vous à quoi sert un fusible ?




Fusible

nom masculin Petit fil d'un alliage fusible qu'on interpose dans un circuit électrique pour protéger une installation, un appareil.


"Le coupe-circuit à fusible (souvent simplifié en fusible) est, en électricité et en électronique, un organe de sécurité dont le rôle est d'ouvrir un circuit électrique lorsque le courant électrique dans celui-ci atteint une valeur d'intensité donnée pendant un certain temps"

Cette superbe invention permet donc de couper l'électricité dans un logement qui en subit une surcharge. S'il n'y avait pas de fusible, l'électricité continuerait de se propager et il y aurait de grandes chances pour que toute la maison prenne feu.


Chez les êtres humains, le fusible c'est la crise

Cela peut se manifester sous la forme :

  • De crises d'angoisses / de panique

  • De crise de colère / de nerfs

  • De pleurs

  • D'abus d'alcool / de cigarettes / d'autres substances

  • De comportements à risques

  • ...


Ce n'est pas pour rien qu'on appelle ça "pétage de plomb".


L'un des exemples les plus fréquents est la crise de panique.

Il s'agit de symptômes physiques incontrôlables qui, par effet de surprise, provoquent chez la personne qui en souffre la pensée irrationnelle : "Je vais mourir".


Les symptômes peuvent être :

  • Hyperventilation, sensation de manquer d'air, asthme

  • Tachycardie, le cœur qui bat très vite

  • Étourdissements, sensation de tournis, de perte de conscience, de perte d'équilibre

  • Malaise vagal

  • Migraine intense

  • Tremblements

  • Sueurs froides ou bouffées de chaleur

  • Transpiration

  • ...

Rien de très agréable en somme...


C'est généralement à cause (ou grâce) à ces symptômes que de nombreuses personnes passent le pas de faire appel à un professionnel.

La demande principale est : "Faites-les partir."

Or, demander à ce qu'on retire les attaques de panique reviendrait à demander à un médecin "Faites que mon corps arrête de digérer les aliments". Ce serait absolument contre-nature et impossible.


Attention, je ne dis pas qu'on devra vivre toute la vie avec ces attaques de panique.

Je dis juste qu'elles sont là pour une bonne raison et que cette raison est plus importante que la crise elle-même.


Ces crises sont en réalité la solution qu'a trouvé votre corps pour vous aider au mieux à faire face à un problème... ce n'est donc pas le problème.

Votre corps et votre esprit sont intimement liés l'un à l'autre. Des signes avant-coureurs ont fait leur apparition bien avant la première crise mais vous n'avez pas pu les écouter, sinon la crise n'aurait pas eu lieu d'être.


Cela pouvait être :

  • Des douleurs corporelles

  • Des pensées négatives sur les autres, le monde, les choses, les événements...

  • La sensation de subir les choses, de ne pas être libre, d'être obligé(e), de ne pas avoir le choix

  • Des sautes d'humeur notamment envers les personnes que vous aimez les plus ou qui ne vous ont rien fait 

  • Difficultés à l'endormissement ou à avoir un sommeil réparateur


Il est donc primordial lorsque l'on souffre de ces crises, de trouver quelle est ou quelles sont leurs utilités premières :

  • Je n'ai jamais sur dire non

  • Je n'arrive pas à dire ce que je pense réellement

  • Je me sens bloqué(e) dans une situation / dans ma vie

  • Je ne me sens pas compris(e)

  • Je ne pense pas mériter d'être heureux/heureuse

  • Je suis entrain de tirer sur la corde et je n'ai plus d'énergie

  • Je ne sais pas comment gérer mes émotions / mes relations aux autres

  • J'ai envie de changer de job/de conjoint(e)/de vie mais je n'ose pas

  • J'ai l'impression d'être faible et à la merci de manipulateurs autour de moi

  • J'ai vécu un événement traumatisant qui a réveillé en moi des douleurs passées

  • ...

Cette liste n'est qu'un aperçu de ce qui peut se cacher derrière une crise.


On retrouve toutefois assez régulièrement chez les personnes qui en souffrent un manque d'affirmation de soi, d'estime de soi, une envie de tout contrôler, une peur intense de l'échec et un perfectionnisme élevé.

Petit aparté :


Ce n'est pas pour rien que l'épuisement professionnel s'appelle un burn-out (burn = brûler). Le fusible a subit une trop forte charge mentale de manière prolongée et a donc fini par brûler.

Ainsi, plutôt que d'essayer à tout prix de retirer vos crises, remerciez-les, et cherchez leur utilité afin de travailler dessus. Ainsi, le fusible ne sera plus jamais surchargé, cela signifie donc : plus de pétage de plomb.


"Remercier mes crises ? On voit que ce n'est pas elle qui les vit au quotidien ! Elles arrivent sans prévenir, il n'y a rien de tout ça dans ma vie, je suis sur mon canapé, tranquille, et PAF !"


Oui, lorsque les plombs sautent, on ne comprend pas toujours pourquoi. Il y a une réaction à retardement qui peut se mettre en place, et ce, justement lorsqu'on relâche la pression. "Tiens, je vais trop bien, ce n'est pas normal..." . Votre corps est continuellement sous tension et la moindre petite pensée d'une microseconde peut être à l'origine de la panne.


Vous savez que j'aime les exercices et les outils, alors, tout de même, pour ne pas vous laisser sans rien, voici une petite technique qui permet de soulager les grosses crises.


Dr Emmanuel CONTAMIN sur PepPsy



Mis à jour : il y a 6 jours


Voilà maintenant 10 jours que le confinement a été déclaré et beaucoup d'entre vous ont la chance de pouvoir profiter de ces moments en famille.


"Elle ne doit sûrement pas avoir d'enfants pour considérer que c'est une chance"

vous dites-vous ;).


Je ne pense pas que vous aurez à nouveau la chance (si, si j'insiste) de voir ce genre de situation se reproduire. Pendant les vacances d'été, où les enfants ont 2 mois complets à pouvoir rester à la maison, les parents eux, n'ont généralement pas cette opportunité. On voit donc nos enfants ni plus ni moins que d'habitude, on les laisse à papy, mamie ou nounou la journée et si on partage une semaine, c'est généralement au bord de la mer ou à l'air frais de la montagne.

Vous n'aurez sûrement jamais plus l'occasion de vivre aussi longtemps et pleinement avec vos enfants, profitez-en !


Voici quelques pistes très bien rédigées qui peuvent vous permettre de le faire au mieux :


Les sites internet hyper-utiles et super faciles à lire (et gratuits) :


Ne vous fiez pas à son titre anglais, le site est entièrement en français. De plus, les auteures du site proposent un mini-coaching très sympa pour connaître les principaux concepts de la parentalité positive.


Ce site est un vrai nid à outils pratiques et simples pour aider tous les parents à être plus positifs au quotidien. N'hésitez pas à taper directement les mots-clés qui vous intéressent dans la barre de recherche ou de vous laisser aller à une lecture aléatoire des articles toujours pleins de ressources.


Disponible uniquement pour les personnes habitant en Meuse pour le moment. Il s'agit d'un programme très complet et individualisé avec les difficultés de chacun.



Les livres qui peuvent aider les parents épuisés :






0 vue

Voilà maintenant cinq jours que le confinement a été mis en place, au début, ça fait du bien de rester chez soi mais ça va bien deux jours. Que faire pour occuper son temps quand on ne peut pas bouger de chez soi ?


Voici quelques idées qui pourraient vous plaire.


Je choisis d'être productif(ve)

Profitez de ce temps pour faire toutes les choses que vous rêvez de faire mais que vous n'aviez jamais le temps de faire :

  • Faire un puzzle de plus de 1000 pièces

  • Lire un livre

  1. Un roman

  2. Un livre de développement personnel

  • Apprendre une nouvelle recette

  • Apprendre une nouvelle langue

  • Apprendre à jouer d'un instrument de musique

  • Réparer ce truc qui est cassé depuis longtemps et que je n'ai jamais eu le temps de regarder

  • Jardiner

  • Devenir Youtuber/Youtubeuse sur un sujet qui me tient à cœur


  • Faire une formation en ligne

  1. En rapport avec mon travail

  2. De poterie/de tricot/de couture

  3. De danse/zumba/fitness

  4. De yoga

  5. De philosophie

  6. De barista (pour faire de jolis latte)


  • Faire des maquettes

  • Créer son visionboard

  • Créer et remplir un bullet journal

  • Écrire

  1. un livre

  2. un article de blog ( ;) )

  3. une lettre

  • Dessiner

  • Créer un site internet


  • Proposer des services

  1. Aide aux courses pour personnes âgées

  2. Soutien scolaire à distance

  3. Soutien moral sur des forums

  4. Proposer des cours en ligne

  • Faire un grand nettoyage de printemps

  • Trier et ranger les vêtements


  • Aller courir (et oui, ça on a le droit, mais n'oubliez pas d'imprimer votre attestation avant de partir en cliquant ici).





Je décide de prendre soin de moi

Parce que, être productif/productive, c'est bien, mais pas au point de culpabiliser si on ne fait pas tout ça.

Voici encore d'autres idées pour occuper votre temps :


  • Ne rien faire du tout

  • Se faire l'intégral d'une série sur Netflix

  • Regarder des vidéos sur Youtube

  • Flâner sur les réseaux sociaux

  • Faire des achats en ligne

  • Faire une sieste

  • Mettre la musique à fond et danser

  • Jouer à un jeu vidéo

  • Regarder de vieux DVD ou de nouveaux Blu-ray

  • Prendre un bon bain chaud

  • Faire des masques bien-être

  • Jouer aux mots flêchés

  • Jouer aux jeux sur tablette ou smartphone

  • Essayer quelque chose de nouveau physiquement

  1. Une nouvelle coiffure

  2. Un nouveau maquillage

  3. Un nouveau type de barbe/moustache


  • Porter des vêtements dans lesquels on se sent bien

  • Ou rester toute la journée en pyjama

  • Ne pas faire à manger et se contenter d'un bol de céréales


Je profite d'être auprès de mes proches

Il est probable que vous ne soyez pas confiné(e) tout(e) seul chez vous, pourquoi ne pas profiter de l'occasion pour réapprendre à vivre ensemble ?


  • Jouer à des jeux de société

  • Jouer à des jeux vidéos

  • Discuter de ce qui intéresse chacun

  • Regarder les films préférés de chacun

  • Débriefer de ce qu'on vient de regarder/de faire

  • Faire ou recevoir des massages

  • Mettre la musique à fond et danser

  • Rire

  • Faire des activités d'art créatif


  • Appeler mamie/papy

  • Faire des apéroskype entre amis

  • Appeler quelqu'un qu'on aime en visio

  • Faire l'amour

  • Cuisiner ensemble

  • Jouer dans le jardin

  • Inventer un nouveau jeu


  • Sortir de la pièce quand je commence à me sentir en colère

  • Utiliser le "Je" quand j'essaye de dire quelque chose à quelqu'un plutôt que le "tu"


Quoi que vous décidiez, n'hésitez pas à varier les plaisirs, la période risque d'être longue et je ne peux que vous conseiller d'essayer de garder un rythme de journée, une bonne hygiène corporelle et de voir tout le positif que peuvent apporter ces jours exceptionnels.


Outil de psychologie positive


Chaque soir, essayez de lister au moins trois choses positives qui vous sont arrivées dans la journée, même si c'est difficile ou si ça peut paraître insignifiant.

Notez ensuite sur un papier ce qui vous plairait de faire lors de la journée du lendemain.


Plus vous vous entraînerez à cet exercice, plus vous trouverez de choses, ça vaut le coup d'essayer non ?


D'autres articles suivront pour faire face aux difficultés qu'implique la vie confinée en société ou seul(e).


Cette liste non-exhaustive risque d'être modifiée et améliorée au fil du temps, n'hésitez pas à revenir la visiter de temps à autre ;)


En attendant, prenez soin de vous, restez chez vous et à bientôt !

25 vues